NDLR : Alors que la prévention est faite régulièrement contre le tabac, celle contre les drogues semble être un sujet tabou.

La drogue fait partie de l'économie souterraine mais profite aux élites, y compris aux banques. Elle achète la paix sociale ; de plus, les personnes droguées n'ont plus envie de se rebeller... ni de travailler.

Au-delà de ces travers, les fumeurs de cannabis sont aussi des fumeurs de cigarettes, ils doivent aussi coûter très cher en soins psychiatriques, au même titre que toutes les maladies liées au tabac.

Leur santé semble n'intéresser personne du moment qu'ils sont calmes...

 

Le cannabis finit par affecter la mémoire

Le cerveau des ex-consommateurs de haschich comporte des anomalies par rapport aux non-fumeurs.

Les adolescents ou jeunes adultes qui sont des fumeurs invétérés de cannabis (tous les jours pendant au moins trois ans) auront plus tard un déclin cognitif plus important que ceux qui n'ont pas fumé, particulièrement dans le domaine de la mémoire à long terme.

>>> Lire la suite